Nos Histoires
NOS HISTOIRES

Nos Histoires

Qu’est ce que nous partageons ?

Nous sommes passés par la même école IDHEC/FEMIS, et nous aimons le cinéma. Toutes et tous nous avons vécu ce moment difficile au sortir de l’école, ce moment ou nous avons du créer un réseau, trouver un premier travail, assumer l’intermittence, rêver de tournages, de montages, de scenario. Moment fondateur.

Mais nous avons également vécu des moments d’une autre importance. Au sortir d’une projection ou à la lecture d’un texte, en parlant à un acteur, la caméra à la main ou devant une timeline. Des moments ou notre choix a pris du sens. Un moment ou on pouvait se dire « Ah oui, c’est ça le cinéma, le cinéma que j’aime, le cinéma que je veux faire ». Le moment ou les années de formation sont derrière nous, et ou le rêve touche la réalité.

C’est un moment qui oriente, un premier carrefour au sortir de l’école. Un ensemble de circonstances qui ont fait sens et que l’on a parfois raconté…

A dire vrai, le moment peut être un moment négatif, un refus ou un échec qui prend du sens plus tard, ou un moment de jubilation parce que le cinéma devient une chair sensible.

Notre proposition est simple : recueillir les récits de ces moments . Que chacune et chacun en raconte un ou deux. De ces souvenirs rassemblés peut émerger à la fois une histoire parallèle du cinéma , mais aussi ce que nous partageons à coup sur, cette passion pour des histoires offertes à des communautés de spectateurs dans des salles obscures.

Il y a au moins 50 années entre les plus anciens de l’IDHEC et les plus récents diplômés de la FEMIS. Un demi-siècle, un millier d’acteurs. Une belle fresque.

Richard COPANS (IDHEC 66-68)

(Inspiré par Le Parlement des Invisibles de Pierre Rosanvallon)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *